Fête nationale, Lac-des-Écorces, 2013Jour du drapeau, Lac-Saguay, 2012Fête nationale, Sainte-Agathe-des-Monts, 2012Marche des Patriotes, Montréal, 2011Fête nationale, La Minerve, 2011

Chers artisans, c’est votre tour de vous laisser parler d’amour!

À vous, chers artisans de la Fête nationale du Québec,
 
Vous recevez toute notre gratitude et notre admiration  parce que vous avez œuvré, de près ou de loin, au succès de l’édition 2018 de la Fête nationale. À titre de coordonnatricerégionale de cette célébration depuis près de 35 ans, la Société nationale des Québécoises et Québécois des Hautes-Rivières (SNQHR) tient à souligner votre apport inestimable.
 
Aujourd’hui, il nous fait grandement plaisir d’honorer ceux et celles qui ont contribué à cette mission d’envergure. Bénévoles, employés, membres des comités organisateurs, c’est grâce à votre implication et vos convictions que cette célébration se perpétue et rayonne!
 
Lorsqu’on songe à votre travail, un mot s’impose : dévotion. Ce mot prend tout son sens lorsqu’on pense à tout ce que les artisans de la Fête nationale investissent en temps, en énergie et en imagination.
 
En temps, parce que, à cette date, les comités s’affairent déjà à planifier les 23 et 24 juin.
 
En énergie, parce que la relève n’est pas toujoursfacile à dénicher et qu’il faut s’improviser décorateur, barman, gestionnaire, agent d’artistes, photographe, animateur, cuisinier. Pendant de nombreuses semaines, les comités se rencontrent, jonglent avec les chiffres, font face à des imprévus. Les artisans de la Fête nationale sont les premiers levés et les derniers couchés pendant plusieurs journées chaque année.
 
En imagination, finalement, parce que la situation politique actuelle vous oblige à jongler avec des budgets de plus en plus amaigris. À cette époque où l’importance de célébrer notre fierté d’appartenir à un grand peuple semble reléguée au second plan des priorités gouvernementales, vous représentez les gardiens d’une tradition qui ne veut pas, et ne doit pas, mourir.